Les arbres remarquables de la France

Il y a deux jours je vous proposais une promenade architecturale. Ce soir nous allons nous balader d’arbre en arbre. Parce que oui, les arbres les plus remarquables de France sont recensés et leur situation est informatisée et visible à l’adresse:  http://www.click2map.com/v2/sachone/Carte-association-ARBRES

Un exemple avec les arbres d’Ile de France; intéressant ici parce que nous avons en plus de la localisation, un texte de la mairie de Paris :

Mais sur la plupart des « descriptifs » il faut en principe se contenter de la photo de l’arbre en question, ce qui est un peu dommage  – une description et quelques anecdotes , serait un réel plus -.

La carte est maintenue par l’association l’A.R.B.R.E.S, une association d’amoureux d’arbres remarquables:

 

L’architecture sans ambigüité

Si tu veux te promener en contemplant le patrimoine architectural français, tu peux commencer par faire une sélection en ligne grâce à la « base Mérimée ». Oui « Mérimée ». Du nom de son inventeur, Prosper Mérimée.

Tu sais, celui de la dictée* !

Parce qu’en plus d’être écrivain (Académicien de surcroit), Prosper était aussi historien, archéologue et inspecteur général des monuments historiques. Et c’est à ce titre qu’

il commence à faire recenser sur l’ensemble du territoire français les ensembles architecturaux remarquables.

On est alors en 1834.

En 1978, le Ministère de la Culture et de la Communication crée une base du patrimoine architectural français, qu’elle nomme en toute logique Base Mérimée.

Cette base est sur le Web depuis 1995 à l’adresse: …continuer la lecture de L’architecture sans ambigüité

Les bons mots du dimanche soir

Je me disais comme ça, puisqu’il ne faut jamais remettre à demain ce que l’on peut faire le jour même, alors ce que l’on ne peut pas faire, on est bien d’accord, peut attendre demain.

Et c’est comme ça que j’ai fini la soirée sur la page consacrée aux « Faux proverbes » du Wikipédia:

Ce qui me permet d’aller plus loin dans ma réflexion première et de conclure en citant Alphonse Allais:

« Ne remets pas à demain… ce que tu peux faire après-demain. »